Le journalisme politique au Québec : compte rendu dans Le fil

Compte rendu du colloque annuel de la SOPPOQ par Yvon Larose dans Le fil, volume 52, numéro 10, 17 novembre 2016.


logo-le-filUne profession en mutation. Un colloque a permis d’approfondir la réflexion sur des aspects cruciaux du journalisme politique d’aujourd’hui

«Dans les années 1990, 120 personnes travaillaient à la Tribune de la presse au Parlement de Québec. Aujourd’hui, elles ne sont plus qu’une quarantaine. Donc, trois fois moins de journalistes travaillent à couvrir l’actualité parlementaire et politique. Une mutation est clairement en cours.»

Le professeur Jean Charron, du Département d’information et de communication, a fait ce constat alarmant en marge d’un colloque sur le journalisme politique au Québec. Organisée par la Société du patrimoine politique du Québec, cette activité s’est déroulée au pavillon Louis-Jacques-Casault le vendredi 11 novembre.

Cette date marquait le 145e anniversaire de la Tribune de la presse du Parlement de Québec. Une quinzaine de journalistes politiques québécois s’étaient donné rendez-vous à ce colloque. Parmi les plus connus, mentionnons Vincent Marissal, de La Presse, Sébastien Bovet, de Radio-Canada, et Francine Pelletier, du Devoir. Quatre thématiques d’actualité liées à la pratique du journalisme politique, étudiées dans une perspective de continuités et de ruptures, étaient au programme.

[…]

Lire la suite…